Rencontre avec Natasha Bervoets, coordinatrice de projets culturels

Aujourd’hui, j’ai posé mes questions à Natasha Bervoets. Je l’ai rencontré en 2015, lors d’échanges à propos de l’exposition Artips sur le patrimoine de la gare de Lyon. Son parcours professionnel varié l’a amené à travailler sur le lien entre la culture et les gares.

Natasha Bervoets– Bonjour Natasha, pouvez-vous nous présenter votre parcours professionnel ?

Après un Master en Histoire de l’Art obtenu à Bruxelles, et de premières expériences d’assistanat divers auprès de la merveilleuse Ann Veronica Janssens, je suis arrivée en France. J’ai travaillé comme assistante de direction dans plusieurs sociétés, puis suis partie à Casablanca au Maroc, où j’ai tour à tour dirigé une galerie d’art, co-organisé un workshop à Fès avec des designers marocains et hollandais, fait des relations publiques pour une artiste, de la comm pour des réalisateurs et de la conception-rédaction-traduction pour une maison d’édition… De retour en France, j’ai d’abord continué à travailler comme traductrice et rédactrice indépendante, avant de faire la connaissance de Sylvain Bailly, qui travaillait à l’époque pour Sncf à Marseille. J’ai régulièrement partagé ma passion pour l’art contemporain avec lui, et le jour où, deux ou trois ans plus tard, il a eu besoin de quelqu’un de polyvalent pour travailler à ses côtés à l’occasion des 30 ans des FRACs, il m’a appelée. Ce furent dix mois aussi intenses qu’extraordinaires. Depuis lors, je suis prestataire de Sncf Gares & Connexions : auto-entrepreneur, je conçois et rédige pour eux la grande majorité des textes présentant et accompagnant leurs partenariats culturels au niveau national, et suis de temps à autres aussi leur chargée de projet ou consultante en art contemporain. Par ailleurs, je cherche bien entendu activement à développer mon activité, dans la région lyonnaise et à Paris notamment.

– Quelle est la mission de SNCF Gares & Connexions ?

La mission première de cette branche de la Sncf est de gérer et valoriser les gares ; ce sont eux par exemple qui sont à l’origine des rénovations, mais aussi de la multiplication des boutiques, restaurants et autres services destinés à rendre plus simples, plus agréables et plus efficaces les déplacements de tous. Ils ont rapidement choisi d’enrichir encore plus l’expérience quotidienne de la gare en intégrant l’art et la culture à leurs objectifs : les grands festivals photo, les institutions culturelles des quartiers que dessert telle ou telle gare, mais aussi régionales et nationales, sont ainsi devenus leurs partenaires et collaborateurs, récurrents et long terme. Les pianos sont évidemment l’exemple le plus connu, le plus réussi, le plus touchant aussi, de cette volonté d’apporter un petit quelque chose en plus au quotidien de chacun, mais je trouve tout aussi fascinant et enthousiasmant le fait de mettre des œuvres d’art contemporain dans des gares, d’y montrer des œuvres, photos, artistes qu’on ne verra ni à l’exposition concernée ni ailleurs, d’y organiser des danses et des happenings en tous genres ou encore de commander des œuvres pérennes parlant du climat à l’occasion de la Cop21 !

– Dans quel domaine intervenez-vous pour SNCF Gares & Connexions ?

Pour les 30 ans des FRACs, projet avec lequel ma collaboration a commencé, mon rôle était d’apporter mes connaissances et ma sensibilité « art contemporain » aux actions mises en place, à savoir mettre des œuvres d’art contemporain dans des gares ; d’être la référente et l’interface entre les agences régionales de Sncf, le siège, les graphistes et créatifs, et bien sûr les FRACs. J’ai également rédigé des cartels, le dossier de presse, les communiqués, les textes présentant les opérations en gares, mais aussi géré les questions de droits d’images, de conventions, de logistique… Je suis même allée dans des gares repérer les emplacements possibles pour une œuvre, et plus tard interviewer des voyageurs. Une opération hors du commun à tous points de vue, et pour moi la joie de retrouver mon véritable univers et de pouvoir être un touche-à-tout sous tension !

Exposition Bowie is - gare du Nord - N. Bervoets

Exposition David Bowie is… à la gare du Nord en partenariat avec la Philharmonie

Depuis, je dirais que je continue sur ma lancée, selon les besoins de chaque opération et/ou partenariat. L’année dernière fut de nouveau exceptionnelle, avec d’une part la Cop21 pour laquelle Sncf Gares & Connexions m’a régulièrement consultée pour le choix des œuvres et des artistes et pour laquelle j’ai rédigé la majorité des textes présentant les huit opérations qui ont eu lieu dans les gares parisiennes, d’autre part des expositions comme David Bowie is… à la Philharmonie ou Martin Scorsese à la Cinémathèque, pour lesquelles en plus d’écrire, j’ai pu contribuer à la conception des expositions en gares et à l’obtention de certaines exclusivités.

texte expo Scorsese - gare de Lyon - N.Bervoets

– Vous êtes en charge de différents événements culturels ; quel est votre plus beau souvenir ? Pourquoi ?

Mon souvenir le plus vivace, et qui me remplit toujours d’émotion et d’une certaine fierté est celui d’une carte postale ; j’étais très jeune, je n’avais même pas fini mes études d’Histoire de l’art, et je reçus un jour chez moi une carte d’Ann Veronica Janssens… Elle était alors à Berlin et me remerciait pour mon travail, qui lui avait permis d’obtenir les financements nécessaires à la création de son « Soleil portable ». En fait, tout ce que j’ai eu la chance de pouvoir faire pour cette artiste, nos conversations et nos échanges aussi, restent gravés dans ma mémoire. Bien sûr, depuis j’ai accumulé depuis d’autres très beaux souvenirs, comme par exemple ce dîner avec des designers marocains et hollandais qui avaient travaillé ensemble pendant 10 jours – un projet pour lequel j’ai avant tout été la médiatrice, mais aussi photographe et tout à fait par hasard, interprète ! – ou ces voyageurs à Paris gare du Nord qui venaient spontanément me parler des œuvres qu’une quinzaine d’artistes urbains ont créé pour la gare, parce que je prenais des photos et qu’ils voulaient me dire que c’était beau, que ça leur faisait du bien…

Merci Natasha d’avoir répondu à mes questions !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s