Rencontre avec Flora Doubilet, fondatrice de PariSolidari-thé

Aujourd’hui, nous nous sommes rendues à La Ruche, espace de co-working qui héberge des entrepreneurs sociaux, pour rencontrer Flora Doubilet. Elle a monté son entreprise dans le but de créer du lien social et des rencontres culturelles : PariSolidari-thé.

Photo Flora DOUBILET– Bonjour Flora, pouvez-vous nous parler de votre parcours professionnel ?

De retour en France suite à de nombreuses expériences à l’étranger (Chine, Sénégal, Ecosse, Espagne, Pérou..), je me suis retrouvée en recherche d’emploi. Après plusieurs réponses négatives, je me suis demandée si je souhaitais réellement être embauchée. On ne me donne pas l’opportunité de trouver un travail… Et si je créais mon propre emploi ?

– Comment vous est venue l’idée de créer votre entreprise ? Votre offre de service a-t-elle évoluée ?

J’avais d’abord dans l’idée de créer un café culturel. Mais l’investissement financier était trop important. J’aime l’idée de favoriser les rencontres entre les gens. J’ai donc eu l’idée de créer des rencontres entre des artisans passionnés et un public de curieux. Le premier événement a eu lieu en août 2014, chez un boulanger. Il a présenté son métier à 5 participants puis nous avons organisé un atelier pour fabriquer une baguette. C’est à ce moment là que je me suis dit : « C’est ça que je veux faire !« . Cet événement est la base de mon projet. J’ai commencé par développer une rencontre par mois, puis 2, puis 3, etc…

Début 2015, j’ai été contactée par une entreprise, une petite PME de 15/20 collaborateurs. Les dirigeants souhaitaient organiser un événement pour les salariés de l’entreprise pour créer du lien social entre eux. C’est à ce moment là que j’ai créée mon premier jeu de piste pour découvrir la ville et ses lieux atypiques, créateurs de lien social. A ce jour, il y a 3 jeux de pistes disponibles dans les 12ème, 13ème et 14ème arrondissements. Le parcours dans le 9ème va bientôt arriver.

PariSolidarithéPour un jeu de piste, il faut prévoir environ 2h de balade qui se terminent par un temps de pause convivial dans un café solidaire. Le parcours est basé sur la visite de 2 ou 3 structures solidaires où les participants peuvent rencontrer, discuter avec les gens présents. Puis, en fonction des parcours, il y a également des focus sur des lieux culturels, des villas, de jolies impasses, etc… A la fin, la pause conviviale permet de revenir sur tous les lieux vus et de discuter avec les autres participants du jeu.

– Vous avez gagné le concours  pour intégrer la pépinière de La Ruche. Quels avantages en avez-vous retirés ?

Fin juin 2015, je fais partie des lauréates du concours Les Audacieuses (valorisation de l’entrepreneuriat au féminin), un concours lancé par la Social Factory, l’incubateur de la Ruche. J’y ai gagné un hébergement dans l’espace de co-working, un accompagnement par un mentor entrepreneur social, des formations individuelles et collectives avec des experts pendant 9 mois.

Grâce à cela, j’ai pu rencontrer de nombreux entrepreneurs de l’économie sociale et solidaire. Cela me permet de confronter mes problématiques à un regard extérieur. Il y a toujours quelqu’un pour m’aider, m’écouter lorsque j’ai un problème. Cela m’aide à avancer, à débloquer des situations.

Le buzz du vendredi de 13h à 14h me permet d’annoncer mes événements, et certains viennent même à mes rencontres !

– Vous participez au concours La Fabrique Aviva, jusqu’au 19 février, pourquoi ?

Aviva va débloquer 1 million d’euros pour aider 200 projets. J’ai postulé pour obtenir un financement de 5 000 € pour aider des personnes qui n’ont pas les moyens de participer à mes jeux de piste. Je suis en partenariat avec plusieurs associations pour favoriser l’intégration sociale et le lien social avec des personnes en situation précaire comme les réfugiés ou les chômeurs. Grâce à ces parcours urbains ludiques, différentes populations feront connaissance et pourront se rencontrer afin de mieux se comprendre et dialoguer. L’objectif de ce projet est de rejeter les clichés, d’apprendre à mieux comprendre l’autre, quelque soit ses origines, ses moyens financiers, son histoire. C’est essentiel de provoquer la rencontre aujourd’hui pour éviter les conflits et les malentendus !

PariSolidari-thé - jeu de piste

N’hésitez-pas à voter pour ce projet !

Merci Flora d’avoir répondu à nos questions.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s