Rencontre avec Aurélien Guillois, entrepreneur culturel

Aujourd’hui, j’ai posé mes questions à Aurélien Guillois, entrepreneur multifacettes du secteur culturel.

Aurelien_Guillois– Pouvez-vous nous présenter votre parcours professionnel ?

Après avoir travaillé dans différents festivals et associations culturelles, j’ai co-fondé et dirigé pendant un peu plus de 5 ans FormART, un bureau de production qui accompagne des petites entreprises artistiques spécialisées dans le spectacle vivant. Attentif aux mutations entrepreneuriales qu’apporte la transformation digitale, j’ai récemment monté La French Team une agence de conseil pour les entrepreneurs, avec une attention particulière aux nouveaux usages numériques. Enfin, parallèlement au développement du site cultureveille.fr, je construis un projet à destination des entrepreneurs des secteurs culturels et créatifs.

– La fibre de l’entreprenariat, elle vous vient d’où ?

Adolescent, je me suis rendu compte qu’il fallait que j’initie mes propres projets si je voulais pouvoir vivre la vie dont j’avais envie. Au Lycée, j’ai très vite été sollicité pour monter une association qui organisait des concerts et soirées de musiques électroniques en Normandie. L’importance de la posture entrepreneuriale ne s’est confirmée à mes yeux que suite à mon entrée dans un incubateur en 2010 pour développer ma première entreprise.

– Quelles sont les compétences essentielles pour créer une entreprise dans le secteur culturel ?

citation_entrepreneur_culturel_creatif-1024x699

Cette phrase est issue d’une rencontre professionnelle qui a eu lieu à Dijon cette année. Ce que je retiens de mon expérience, c’est surtout qu’il faut coûte que coûte poursuivre son projet qu’elles que soient les critiques et les “mauvaises” habitudes auxquelles votre secteur d’activité essaye de vous ramener. Le secteur culturel est en pleine mutation mais il est riche d’une multitudes d’acteurs qui tentent de faire preuve d’adaptation, d’innovation. J’ai fait le choix d’accompagner les acteurs qui ont envie de tirer partie des nouvelles technologies et d’aider des talents à émerger dans un secteur complexe.

cultureveille_revue_presse_politique_culturelle– Vous avez ouvert cultureveille.fr depuis presque 10 ans, quels étaient vos objectifs à l’époque ? Et maintenant ?

Le site internet dans sa version actuelle n’existe que depuis cette année, auparavant la revue de presse sur les politiques culturelles était proposée essentiellement à travers un forum et des réseaux sociaux. Il y a un peu plus de 10 ans, quand j’ai commencé cette initiative, j’étais étudiant. Il n’y avait pas d’objectifs autres que de partager par email des articles de presse avec mes camarades de formation. D’année en année, au fil de mes études, stages, et divers emplois, le nombre de destinataires intéressés par le sujet a naturellement augmenté et j’ai décidé de développer cette veille.

Aujourd’hui, ce site accueil environ 80.000 visiteurs chaque mois et permet de recenser tous les articles sur une seule et même plate-forme pour permettre aux lecteurs de faire des recherches dans l’historique et accéder à d’autres articles en lien avec le sujet. Je dois encore intégrer un millier d’articles qui ont été collecté entre 2006 et 2011 pour proposer un meilleur suivi. Mon souhait est aussi de construire une communauté active pour permettre aux étudiants et professionnels d’y publier des tribunes et des conseils afin de rendre l’usage du site plus collaboratif et plus pertinent pour ses lecteurs.

– En quoi la veille peut aider l’entrepreneur ?

Si il veut pouvoir prendre les bonnes décisions, s’adapter et saisir de nouvelles opportunité, l’entrepreneur se doit d’être informé et rester en interaction avec son écosystème.

J’ai parfois reproché à certains de mes collègues de ne pas être assez attentifs aux changements d’usage, aux nouveaux outils, aux nouvelles tendances dans d’autres secteurs d’activité, aux attentes et besoins de leurs partenaires. Qui sont les spectateurs d’aujourd’hui et de demain, comment et pourquoi interagissent-t-ils avec les évènements, les oeuvres, les médias… Quelle place a la culture à leurs yeux ? Il m’apparaît par ailleurs difficile de proposer une réponse professionnelle pertinente si on n’est pas en phase avec son marché. Être en veille, c’est être avant tout attentif au monde qui nous entoure et nous avons la chance aujourd’hui qu’Internet soit un outil formidable pour ça.

Merci Aurélien d’avoir répondu à mes questions !

 

Advertisements

Une réflexion sur “Rencontre avec Aurélien Guillois, entrepreneur culturel

  1. Pingback: Rencontre avec Aurélien Guillois, entrepreneur culturel - Cultureveille

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s