Flûte à bec : La Follia de Corelli

Un de mes morceaux préféré, la très belle Follia d’Arcangelo Corelli (1653-1713).

Les Folies sont à l’origine des danses assez rapides. Elles deviennent populaires en Italie et en France au cours du XVIIème siècle.

La douzième sonate de l’opus V (1700) « Follia » (Thème et 23 variations) est d’un seul tenant, contrairement aux autres. Cette pièce rendra Corelli tellement célèbre qu’on lui attribua parfois la paternité du thème alors que d’autres l’avaient déjà exploité auparavant (comme Lully ou Marais en France).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s